Les religions à l’aune de la Miséricorde – Un enjeu pour la Méditerranée

Dans son Discours de Naples (2019), le Pape François propose une théologie en dialogue, « Parole d’amour », pour la Méditerranée du XXIème siècle. Par la méthode du dialogue et par le critère de la miséricorde, la théologie est amenée, selon le Pape, à discerner lumières et ombres sur les plis de l’histoire de sa propre tradition. Les traditions religieuses méditerranéennes chrétiennes d’Occident et d’Orient, les traditions juive et musulmane ont également pensé respectivement ces critères de justice et miséricorde. Le cours s’attachera à montrer concrètement comment ce critère de miséricorde peut s’appliquer à l’écologie, à la vie en société, à la question des territoires, à la vie quotidienne des croyants, au mariage, à la spiritualité ; la Miséricorde est plus qu’un attribut de Dieu, elle offre une alternative à la manière d’aborder le dialogue inter-religieux et propose ainsi une nouvelle manière d’être en relation.

Comment apprendre à lire les mythes ? Héros et pop-culture

La Pop-culture est une culture de masse qui s’approprie et recycle tout ce qui lui tombe sous la main et, ce faisant, engendre de nouvelles identités. Elle est porteuse de transformations anthropologiques majeures. Cette néoculture, apparue dans les années1960, est indissociable du développement des technologies numériques qu’elle accompagne. Elle puise notamment, dans les mythes religieux du passé, des schémas et des histoires qu’elle propose à nos contemporains sous une forme remaniée. Nous croyons que nous étions sortis de la sphère religieuse, or nous baignons dans une culture religieuse et mythologique sans le savoir. Savons-nous pour autant lire les mythes ? Cette formation en trois volets propose de décrypter l’environnement mythico-religieux qui est le nôtre, et de faire des va-et-vient entre mythes d’hier et d’aujourd’hui. Après l’exposition d’une théorie des mythes nous permettant de mieux nous comprendre nous-mêmes, nous nous intéresserons à certains mythes grecs et assyro-babyloniens et à l’influence qu’ils exercèrent sur la rédaction des récits bibliques de la Genèse. Ces mythes ont engendré une croyance, appelée Néo-Evhémérisme ou « Théorie des Anciens Astronautes », que l’on retrouve abondamment dans la littérature, le cinéma, les jeux vidéo et sur les WebTV. D’après cette théorie, la présence de l’être humain sur Terre serait le résultat de l’intervention biogénétique d’extra-terrestres arrivés sur notre planète à une époque lointaine. Nous décrypterons les origines et le développement de cette croyance ainsi que son impact sur la jeunesse d’aujourd’hui.

Histoire – Le peuple juif : du retour d’exil à la destruction de Jérusalem, histoire d’une refondation

En 587 avant notre ère, la destruction de Jérusalem par les Babyloniens semblait avoir mis un point final à l’histoire des douze tribus, fils de Jacob-Israël. Quand en 538, Cyrus le Perse autorise  les exilés à rentrer « à Sion », cela n’attire qu’une partie des exilés. Tout espoir de restauration du trône de David s’est évanoui et l’institution prophétique a disparu. C’est alors pourtant que les Judéens opèrent ce que nous appelons une « refondation » construite sur trois éléments essentiels : la Torah, le Temple, la Terre. À la fin de cette période, en 70 de notre ère, les deux révoltes contre Rome sont un échec :la terre est perdue, le Temple est détruit, et une fois de plus, l’Histoire semble finie. Pourtant, les outils élaborés tout au long de la période étudiée vont permettre au peuple juif de survivre et perdurer y compris dans les circonstances historiques les plus difficiles.