Revue n°53 – Voies de la fraternité

« Qu’as-tu fait de ton frère ? » (Gn 4, 10). Ce cri de Dieu dit bien mieux que tous les développements la question qui se pose à tout être humain, dès lors qu’il est en relation avec ses semblables. Il est toujours assez facile de discourir sur la liberté, l’égalité : ce sont des notions qui peuvent rester dans le ciel des principes et qui ont l’avantage de ne concerner que moi. Tout au moins dans la doxa actuelle. Dans le triptyque dit « républicain », la fraternité semble un peu négligée, quand elle ne se voit pas réduite à quelques valeurs faciles et purement rhétoriques. Avec la fraternité, pourtant, nous ouvrons l’épineux chapitre des relations de l’être humain avec ses semblables. Personne ne peut les éviter et elles sont pourtant problématiques. Autrement dit, avec la fraternité, tout devient plus concret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *