Parcours François Cheng – Méditations sur la Beauté

Dans une interview donnée à l’Express, François Cheng s’exprimait ainsi : « Pour les Chinois, l’art et la vie ne font qu’un. Le beau est toujours considéré en relation avec le vrai. L’idéal vers lequel tend le peintre, c’est la totalité de l’homme et la totalité de l'Univers, tous deux solidaires, l’homme en accord avec lui-même et avec la nature. Finalement, la peinture est la religion des Chinois. » Forte de cette affirmation, j’ai choisi comme porte d’entrée dans l’œuvre de Cheng d’explorer avec vous le recueil de conférences publiées sous le titre « Cinq méditations sur la beauté. » Une invitation à méditer sur le Beau au carrefour de l’Orient et de l’Occident, non pour nous évader d’un monde angoissant, mais au contraire pour le confronter au mystère du mal. Ces deux extrêmes traversent de part en part la vie et l’œuvre de notre académicien ainsi que nos propres existences. Une tension à explorer sous la guidance de ce grand « maître en humanité ».