Christologie – L’incarnation, où quand l’humain devient divin

Christologie - L'incarnation, où quand l'humain devient divin

Marie-Laure Durand, Patrice Chocholski, Christian Salenson, Claire-Anne Baudin, Jean-François Meuriot

Si l’incarnation, comprise comme l’alliage du divin et de l’humain est centrale en christologie, il semble essentiel de comprendre ce qui est en jeu humainement. Le cours sera le lieu d’une interrogation sur la conception de l’Homme qui sous-tend les propos chrétiens sur l’incarnation. L’originalité de ce cours est de le faire essentiellement à la lumière de ce que d’autres traditions religieuses ou spirituelles disent de cette rencontre entre Dieu et l’Homme dans leur propre tradition.

Peut-on parler, dans le judaïsme, d’une Parole qui s’accomplit dans le croyant ?

Est-il possible, comme dans la pensée de Christian de Chergé, de mettre en dialogue la théophanie du Verbe dans une humanité semblable à la nôtre et la théophanie du Verbe dans le Coran, car « pour tous unique est le Verbe ». Peut-on ensuite, déployer la singularité chrétienne dans une fraternité pensée de manière christologique car « le Verbe s’est fait frère »?.

La réalité de l’éveil dans la pensée hindoue peut-elle nous permettre de mieux comprendre ce qui se joue à un niveau anthropologique ?

Enfin, nous verrons en quoi les nouvelles formes de spiritualité de type New Age, envisagent l’incarnation comme un processus de transformation de l’être humain, en considérant cependant que c’est l’âme humaine qui cherche à s’incarner pour déployer ses potentialités, se reconnecter à son être divin et, si possible, contribuer à l’émergence d’une conscience planétaire.

Repères Bibliographiques :

Christian Salenson
Christian Salenson « Les sacrements sept clefs pour la vie » DDB
Louis-Marie Chauvet « les sacrements, parole de Dieu au risque du corps » Ed. de l’atelier

Jean-François Meuriot
Richard Maurice BUCKE, La Conscience cosmique, Villeneuve-Saint-Georges, Editions Rosicruciennes, 1989, 664 p.

Claire-Anne Baudin
ROUSTANG, François, La fin de la plainte, Paris, Odile Jacob, 2000.
GESCHÉ, Adolphe, Le corps, chemin de Dieu, Paris, Cerf, 2005.
(plus difficile: FERRARONI, Titziano, La brèche intérieure, La vulnérabilité du sujet devant Dieu, Ed. Facultés Jésuites de Paris, 2020)

Dates :
Les vendredis de 13h30 à 16h30
18, 25 novembre 2022
2, 9, 16 décembre 2022

Crédits : 3

Coût : 90€

Informations et inscriptions :