Géopolitique des religions

Quels rôles pour les religions dans les relations internationales contemporaines?
Pierre Montfraix
Samedi 9h – 12h
20, 27 mars, 10, 17, 24 avril
90 euros – 2 crédits

Alors que le processus de sécularisation pensait libérer l’action politique du religieux, les évènements de la fin du XXème siècle lui ont donné au contraire une nouvelle actualité. Si, avec Yves Lacoste, on définit la géopolitique comme « l’étude des interactions entre le politique et le territoire, les rivalités ou les tensions qui trouvent leur origine ou leur développement sur le territoire », s’interroger sur l’influence géopolitique des religions dans le contexte politique paraît singulièrement pertinent.

On pensera, bien sûr, immédiatement aux aspects militaires et purement stratégiques de la question comme les conflits de la fin du XXème et du début du XXIème siècle nous y invitent (par exemple parmi bien d’autres : Israël-Palestine, Bosnie Herzégovine, Afghanistan, Birmanie, Inde-Pakistan, Yémen, etc.). Il conviendra cependant de ne pas sur-déterminer l’influence du religieux dans ces divers cas, mais de tenter d’en préciser le rôle et les limites.
Toutefois, on ne pourrait se contenter de cette seule lecture car les questions géopolitiques ne concernent pas uniquement des territoires physiques mais peuvent aussi s’étendre aux territoires « rêvés ». En effet, dans un contexte de mondialisation culturelle, les « imaginaires collectifs » (diffusion de valeurs, de pratiques culturelles, de principes éducatifs, de modèles politiques ou juridiques) sont sujets d’influence ou de conquête sous la forme originale du « soft power » (capacité d’une institution à influencer et à orienter les relations internationales en sa faveur par un ensemble de moyens autres que coercitifs). Il sera donc intéressant d’identifier et d’en recenser les formes.
Mais surtout, on abordera les aspects positifs d’une géopolitique du religieux en montrant comment une diplomatie confessionnelle participe à la réduction, voire à la résolution des conflits, aux progrès du modèle démocratique et l’amélioration des conditions de vie.

Bibliographie : 
Valentine Zuber, Blandine Chelini-Pont, Roland Dubertrand, « Géopolitique des religions », Cavalier Bleu, 2019.
Alain Dieckhoff, Philippe Portier, « Religion et politique », Presses de Sciences Politiques, 2018.
Nicolas Kazarian, « Du religieux dans la diplomatie », in « Gouvernance Mondiale : la nouvelle donne », France Forum, 62, 2016.
Georges Corm, « Des conflits géopolitiques sous couvert de religion », Le Monde des religions, 22/07/2015.
Marcel Gauchet, « Le désenchantement du monde », Follio essais, 2005.

  • Les inscriptions et le paiement en ligne du second semestre seront ouverts à partir du 1erdécembre 2020.
  • L’inscription aux cours est également possible par chèque en venant au secrétariat sur les horaires d’ouverture.
  • Contact : Isabelle Clerc 
  • 04 91 50 35 52 / istr@icm13.com / 06 40 06 14 08