La Démocratie ennemie de la démocratie – Pierre de Charentenay

20 €

La démocratie est un ensemble d’institutions mais surtout un esprit. Elle garantit au peuple la capacité de s’exprimer et de gouverner. Elle est fondée sur les droits de tous à la liberté et à l’égalité. Mais la mondialisation d’un côté et l’individualisme de l’autre, la corruption et le radicalisme, ont transformé les cultures des sociétés modernes. Les droits ont été utilisés pour privilégier des individus ou des catégories sociales particulières. L’esprit démocratique a été atteint et les institutions sont confisquées par des majorités nouvelles au nom du droit du peuple à s’exprimer. Si, dans ces circonstances, la démocratie ne reste pas orientée vers les droits de tous et la recherche du bien commun, elle se transforme en un système populiste qui s’attaque aux institutions pour donner des démocraties illibérales. Étant donné les multiples transformations à venir, autour de la démographie, de l’environnement ou de la violence, une vigilance extrême s’avère nécessaire pour sauvegarder une authentique démocratie qui respecte la dignité de tous.

304 pages – 15 x 21 cm

 

Docteur en sciences politiques, l’auteur rappelle les principes de la démocratie et insiste sur les évolutions du contexte dans lequel elle doit s’incarner, la mondialisation, l’individualisme, les médias, l’islam. Le discours politique rationnel est remplacé par un discours sentimental, sa transparence se perd dans l’obscurité. Ce système politique évolue sous la pression de la corruption et du populisme où des minorités s’emparent du pouvoir pour devenir les ennemies de la démocratie. De nouvelles questions lui sont posées, avec les défis démographiques, ceux de l’environnement ou de la migration. Le livre donne finalement quelques pistes de travail pour renforcer la démocratie, la moralisation de la vie politique, une place nouvelle pour l’Europe et une solidarité de proximité. Le panorama est large, il englobe de nombreux pays, depuis les Etats-Unis jusqu’à la Hongrie ou la Pologne et bien sûr la France. Il donne les clés d’un regard renouvelé sur la seule forme politique qui respecte la dignité des citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *