Charles de Foucauld, officier, géographe, linguiste – L’équipe du centenaire et le Diocèse de Viviers

13 €

Si Charles de Foucauld vécut une conversion radicale, il y a par certains aspects une continuité entre sa vie d’avant et celle d’après. Dès ses premières années d’officier, Foucauld se montrait déjà passionné d’action militaire et  d’exploration en des terres inconnues : c’est par cette découverte de l’autre qu’il fit une rencontre fulgurante avec le Tout-Autre, Dieu lui-même. Plus tard, mû par sa soif de relation avec les Touaregs, il entreprit une immense étude linguistique et culturelle, à ce jour inégalée et qui créait en lui un tiraillement douloureux entre la nécessité du travail scientifique et le désir brûlant de prier et de s’occuper des âmes. Charles de Foucauld devint peu à peu le « frère universel » tendu entre l’amour de Dieu et l’amour du prochain parce qu’il resta toute sa vie militaire dans l’âme, géographe féru de découvertes et linguiste hors pair, avec tout ce que cela implique de rigueur, de courage, de dévouement. Ce sont ces trois aspects moins connus de sa personnalité que les textes ici réunis mettent en lumière, donnant encore plus de force au rayonnement spirituel du bienheureux.

200 pages – 12 x 20 cm 

C’est à l’initiative de l’équipe de la maison diocésaine de Viviers que les quatre interventions rassemblées dans cet ouvrage ont été données par Jean Bourcart, Dominique Casajus, Antonella Fraccaro, Paul Pandolfi et Michel de Peyret dans le cadre du colloque « Charles de Foucauld, officier, géographe, linguiste », en janvier 2016. Elles sont ici conclues par l’homélie du père Michel Martin lors de la messe de clôture du centenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *