Amour de Dieu, amour des peuples – X. Manzano (dir) B. Ardura, M-S. Robert et C. Salenson

11 €

« La vie consacrée ne sert à rien », écrit Christian Salenson dans le présent ouvrage. Ce petit volume, écho du colloque tenu à l’Institut catholique de la Méditerranée les 9 et 10 octobre 2015, se veut sans aucun doute le commentaire de cette « provocation ». Une salutaire provocation qui peut nous remémorer une vérité dont l’Évangile nous rend « prisonniers » : « L’être humain est la seule créature que Dieu ait voulue pour elle-même ». Pour l’avoir oublié, une certaine mentalité actuelle pousse un nombre impressionnant de nos contemporains à vouloir justifier leur existence par leur fonction et l’utilité qu’on voudra bien lui reconnaître : hors de cette fonction, hors de cette
utilité, serait-on tenté de dire, pas de salut ! Personne n’en est indemne…

144 pages – 12 x 20 cm 

Les consacrés, témoins de la Miséricorde

Comment peut-on consacrer toute sa vie à l’amour de Dieu et à l’amour des peuples dans lesquels on vit ? Quel est le sens de ces vies consacrées dans le contexte actuel de l’Église et de la société ? En quoi sont-elles prophétiques ? Pourquoi sont- elles stimulantes pour tous les baptisés ? Les textes réunis dans ce petit livre tentent d’apporter quelques réponses à ces ques- tions à partir d’un colloque organisé à Marseille en novembre 2015 par l’Institut catholique de la Méditerranée, dans le cadre de « l’année de la vie consacrée » voulue par le pape Fran- çois. Au fil des quatre approches successivement développées, théologique, historique, philosophique et mystique, le lecteur découvre peu à peu la fécondité étonnante de ces vies évangé- liques qui, dans leur grande diversité, témoignent des multi- ples facettes de la miséricorde de Dieu pour l’humanité toute entière. Un livre accessible. Un message percutant.

Le père Xavier Manzano est prêtre du diocèse de Marseille, philosophe et actuellement directeur de l’Institut des sciences et théologie des religions (ISTR de Marseille). Le père Christian Salenson, prêtre du diocèse de Nîmes, est depuis plu- sieurs années le « passeur » de la théologie pensée et vécue par Christian de Chergé, prieur de Tibhirine. Il a publié deux ouvrages remarqués sur le sujet. Mgr Bernard Ardura, est président du Comité Pontifical des Sciences Historiques. Et sœur Sylvie Robert, sœur auxiliatrice, professeur de théologie spiri-tuelle et théologie dogmatique au Centre Sèvres (Paris).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *