Vers l’Homme augmenté, l’humanisme en procès – Marie-Jeanne Coutagne

Aujourd’hui les nouveaux outils créés par l’Intelligence Humaine ressemblent  à un Humanoïde et  impliquent   toutes les NBIC: nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives.L’évolution la plus dérangeante concerne notre corps lui-même conçu comme un objet améliorable, voire transformable. En modifiant notre corps jusqu’au niveau cellulaire, moléculaire, voire atomique, en créant des cyborgs, c’est-à-dire des organismes cybernétiques, mi- biologique, mi- informatique, les progrès scientifiques et le Transhumanisme , qui se présente comme une nouvelle idéologie, nous invitent à nous interroger sur l’homme en termes d’espèce et non plus en individu isolé, à comprendre notre évolution depuis nos origines, à réfléchir à ce qui fonde notre identité humaine.

La perspective transhumaine nous met face à une problématique de l’universel et nous impose de repenser l’humanisme.Que devons-nous craindre ? « Il n’y a rien à craindre mais tout à comprendre », nous aurait dit Marie Curie. Essayons de comprendre.

Mardi 17h – 20h

10, 17 avril, 15, 22, 29 mai

70 euros – 3 crédits

Pour s’inscrire :
– en ligne en cliquant sur le lien suivant : formulaire d’inscription 2017 / 2018
– par mail dei@cathomed.cef.fr
– par téléphone au 04 91 50 35 02

 

Les commentaires sont fermés