La religion excommuniée

Couv charentenaySi, avec la Révolution française, le pouvoir politique fait ses premiers pas en dehors de l’influence de l’Église, c’est avec la loi de 1905 que la laïcité s’impose. Quarante ans plus tard, cette laïcité de séparation devient une laïcité de reconnaissance, où l’État fait vivre ensemble les diverses expressions religieuses, également reconnues et respectées. Mais, avec l’irruption de l’islam dans notre société française notamment, la fin du XXe siècle marque un glissement vers une idéologie de neutralité radicale, voire une « laïcité de suspicion » : tout ce qui est religieux est potentiellement fondamentaliste. C’est cette déviance de la laïcité, principe pourtant sain de séparation du temporel et spirituel, que l’auteur raconte et dénonce. En s’appuyant sur l’exemple de nombreux autres pays, il montre comment la laïcité à la française, plutôt que de se durcir, doit se réinventer et apporter des réponses aux enjeux d’aujourd’hui.

Passé par l’université new-yorkaise de Fordham et diplômé de l’IEP de Paris, le père Pierre de Charentenay, jésuite, a fréquenté les institutions européennes à Bruxelles, avant de devenir rédacteur en chef de la revue Etudes. Il s’envola ensuite pour les Philippines puis fut, à Rome, rédacteur à la Civiltà Cattolica. Il vit aujourd’hui à Marseille et enseigne à l’Institut catholique de la Méditerranée. Il a déjà publié de nombreux ouvrages, dont Les nouvelles frontières de la laïcité (Desclée de Brouwer, 2009).

Editeur : Chemins de dialogue
Langue : français
Prix : 15 euros
EAN : 9791093441085

Pour commander le livre, adressez vous à
Chemins de dialogue, centre Le Mistral
11 impasse Flammarion
13001 Marseille
04 91 50 35 02
acdd@cathomed.cef.fr

Téléchargez le bulletin de commande

Les commentaires sont fermés