Michel de Certeau (1925-1986) : penser l’autre… Marie-Jeanne Coutagne

Argumentaire :

Dans l’interview qu’il a donnée au  journal La Croix (16-5-+2016) le pape François cite parmi les grands théologiens français deux jésuites : H de Lubac et M de Certeau . 30 ans après sa mort, il est grand temps d’évaluer la fécondité de la pensée de M de Certeau .

Non content de sortir les études religieuses des cercles cléricaux, ce penseur singulier enseigna aussi bien à l’Institut Catholique de Paris, qu’à  Paris Jussieu, à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, au Centre expérimental de  Vincennes (Paris VIII)… et jusqu’en Californie .Il traversa non sans défi :  histoire, sémiologie, psychanalyse, anthropologie et théologie

Au coeur de son œuvre, restée inachevée,  la question de l’étranger, de l’autre. Problème ô combien actuel, si ce n’est que  la cohérence de sa réflexion se situe indéniablement dans la prospection du langage et particulièrement du langage des mystiques comme le révèle la publication de son livre majeur La fable mystique (1982).

Le cours se veut  une introduction modeste à une pensée multiforme et audacieuse.

jeudi 17h30/20h30

26 janvier 2 février 2 mars 23 mars
12 heures de cours
60 euros
3 crédits

Inscription au secrétariat pédagogique : 
dei@cathomed.cef.fr
04 91 50 35 02
Isabelle Clerc

Cliquez ici pour vous inscrire en ligne

Les commentaires sont fermés