Personne du Christ, Personne humaine : approche anthropologique de Teilhard de Chardin

TeilhardP_1955Si la modernité fait émerger de manière renouvelée la question de l’homme (entre interrogation sur le « propre de l’homme » et espoir parfois insensé d’un « règne de l’homme ») cela exige d’abord de la soumettre aux sciences, humaines ou naturelles. Sans exclusive toutefois !

L’œuvre de Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955) paléontologue, philosophe et mystique, aborde cette interrogation de front tout en ouvrant au-delà, et se présente à la fois comme une « énergétique » et une « herméneutique ».L’homme doit être situé dans le cosmos tout entier, et impose que se dessine donc d’abord une « théologie de la création ». Le point de vue teilhardien qui repense à nouveaux frais la question du sens, est christologique.

Aussi est-il intéressant de mettre en perspective Personne humaine et Personne du Christ, car l’homme, « flèche de l’évolution », ne peut se comprendre et s’interpréter lui-même que s’il se centre (et se sur-centre !) sur le Christ.

Là est la clef du « personnalisme »  teilhardien, développé alors que Teilhard se trouvait en Chine, plus complexe qu’il n’apparaît à une lecture parfois trop rapide des textes, et toujours en débat avec les personnalismes de son époque (et de la nôtre), impose aujourd’hui une réévaluation et un examen minutieux qui en dégagera l’actualité.

  1. Bref rappel bio-bibliographique
  2. Phénoménologie et/ou énergétique
  3. Le Phénoméne Humain : histoire d’un texte
  4. La place de l’homme dans la nature : originalité d’un texte prétendument secondaire
  5. Le « panchristisme » teilhardien : le Christ et le point Oméga (mise en relation avec Blondel et Mounier)
  6. La question controversée aujourd’hui de la « convergence »

Professeur

Marie-Jeanne Coutagne

Renseignements pratiques

Les cours auront lieu le mardi de 18h à 20h

8, 15 et 29 mars; 3, 17, 24 et 31 mai;

14 heures – 70 euros – 3 crédits

Inscription

Isabelle Clerc (04.91.50.35.02)
secretariatpedagogique@cathomed.cef.fr

Les commentaires sont fermés