L’Église, « Hôpital de Campagne »

Pour une éthique de l’accompagnement des malades

Dans une de ses premières interviews, le pape François a confié à la revue Jésuite La Civilta cattolica : « Je vois l’Eglise comme un hôpital de campagne…Soigner les blessures, soigner les blessures… ». Dans cet esprit, nous montrerons les acquis et les défis de l’accompagnement holistique de la personne en soins palliatifs. Cette prise en charge globale physique, psychologique, sociale et spirituelle, nous offre des moyens déterminants pour accompagner les malades en vue d’une libération intérieure pour une plénitude de vie. En effet, nous sommes confrontés à des problématiques liées à une rupture de l’unité intérieure de la personne, qui nécessitent une approche spécifique pour une réconciliation avec soi-même, avec les autres et avec Dieu.

Dans la contemplation de l’unité radicale de la personne, nous montrerons comment peut être célébrée son identité dans la relation aux autres par l’amour, dans la recherche de la vérité et de la vie. Dans cette unitotalité, la personne est identité, participation et communication. A chacun de ces niveaux, il peut exister des problématiques qui peuvent empêcher la croissance de la personne dans sa vie humaine et spirituelle.

Nous verrons ensuite comment Jésus annonce l’évangile de la vie. La dynamique de son incarnation et de sa Pâque devient la dynamique de libération et de réconciliation. A partir de cet éclairage christocentrique, nous verrons comment Jésus se manifeste comme modèle à tout moment de l’existence pour rejoindre tout l’homme et sauver tous les hommes. Alors nous pourrons proposer des orientations pastorales pour l’accompagnement des malades.

Structure du cours

Cours I : Les diverses dimensions de la prise en charge globale de la personne humaine : exemple des soins palliatifs.

Cours II : L’approche personnaliste et ses conséquences éthiques : anthropologie de l’unitotalité de la personne et la problématique de la libération intérieure.

Cours III : Théologie de la santé : un salut intégral. Regard sur le Christ sauveur, libérateur de tout l’homme et de tous les hommes pour un évangile de la vie.

Cours IV : La prière de l’Eglise et son agir pastoral : orientations pastorales pour l’accompagnement des malades mais aussi de toute personne.

Cours V : L’éthique médicale : vers une éthique de communion.

Cours VI : La psychologie du malade : notions de bases de psychopathologie. La relation d’aide : principes de bases (l’écoute, l’empathie, la juste distance…).

Cours VII : Le burn-out (épuisement) des soignants et des agents pastoraux : détermination des causes. Vers une éthique théologale : retrouver la vertu d’Espérance.

ProfesseurFrançois-Buet

François Buet

Renseignements pratiques

Les cours auront lieu le mercredi de 19h à 21h

14 octobre; 4 et 18 novembre; 2 et 16 décembre; 6 et 20 janvier;

14 heures – 70 euros – 3 crédits

attention : une date de cours est rajoutée : 3 février (remplacement du cours du 18 novembre qui n’a pas eu lieu)

Bibliographie

  • D’Ornellas P. et le groupe travail de la conférence des évêques de France, Fin de vie, un enjeu de fraternité, Edition Salvator, Paris 2015.

  • Jean Paul II, Lettre encyclique l’Evangile de la vie, Téqui, Paris 1995.

  • Pape François, La Joie de l’Evangile, Exhortation apostolique, Cerf, Paris 2013.

  • Sgreccia E., Manuel de bioéthique, les fondements et l’éthique biomédicale, Mame, Paris 2004.

  • Wojtyla K., Personne et acte, Parole et Silence, Paris 2011.

Inscription

Isabelle Clerc (04.91.50.35.02)
secretariatpedagogique@cathomed.cef.fr

Les commentaires sont fermés